Cacendr Antirep

Cacendr antirep soutient, en priorité, les personnes qui s’opposent au nucléaire, en particulier contre Cigéo, la grosse poubelle atomique que le lobby et l’état nucléocrate veut infliger et dissimuler à Bure. Voici quelques un des dossiers que Cacendr suit :

Soutien à notre ami et camarade Loïc

Il existe un blog dédié à Loïc :

La neige sur Hambourg…

Le nom de ce blog a été choisi comme un clin d’oeil à notre camarade Loïc, militant contre les GPII dont la poubelle nucléaire de Bure, qui est emprisonné préventivement à Hambourg, pour avoir manifesté contre le G20 : la neige déclenche une joie radieuse et enfantine chez lui, son regard se perd dans les flocons qui tombent, ses mains rougissent à faire des boules…

Pour lui écrire :

Loïc Schneider
UHA Hamburg (Untersuchungshaftanstalt)
Holstenglacis 3
20355 Hamburg

Soutien aux “malfaiteurs⋅trices de Bure” :

Plusieurs de nos ami⋅es et camarades sont visé⋅es par une instruction pour association de malftaiteurs relatifs à plusieurs événements ayant eu lieu en 2017, notamment.

Personne n’est dupe : cette enquête, accompagné de contrôles judiciaires lourds (interdiction de territoire, interdiction de se voir les un⋅es les autres) n’est qu’un outil répressif pour tenter de paralyser la contestation locale et nationale grandissante contre le projet de dépotoir nucléaire à Bure.

Pour suivre cette affaire, c’est ici :

Nous sommes tous⋅tes des malfaiteurs⋅trices

La répression localisée à Bure

Sur place, la stratégie de la tension opère toujours : omniprésence des gendarmes, contrôles, provocations, fouilles, moyens disproportionnés de surveillance (hélicoptère, drones, photo et vidéo de toute personne opposante, de son habitation, de son véhicule…), procès verbaux en tout genre (même aux vélos…).

Parfois, les gens craquent, parfois sans craquer mais juste pour une pelle à tarte ou un opinel dans sa voiture (objet courant dans nos campagnes), le procès tombe avec des qualifications démesurées.

Le rapport de la LDH le démontre très bien : https://www.ldh-france.org/rapport-sur-les-evenements-survenus-a-bure-et-sur-leur-traitement-judiciaire/

Des outils de solidarité autogérés sont donc mis en place comme une legal team quand cela est nécessaire et un groupe anti-répression.

Pour suivre ce qu’il se passe sur place côté répression, c’est ici :

La répression du côté de Bure

Le réseau antirep

Cacendr est membre du Réseau d’Autodéfense Juridique collective : RAJCOL

LA SOLIDARITÉ EST NOTRE ARME !