Qui sommes-nous ?

QUI SOMMES-NOUS ?

Historique : CACENDR L’ASSO

Cacendr est, à sa création en 1999, une association contre l’enfouissement des déchets nucléaires, basée en Lorraine (en Meurthe-et-Moselle, 54).

Cacendr est adhérente historique du Réseau Sortir du Nucléaire (RSN). Elle est également sympathisante du collectif Arrêt du Nucléaire (ADN) qui soutient le projet Atomik Tour.

A l’époque et pendant plusieurs années, elle a une vie d’association militante locale typique comme celles de la Coordination Stop Cigéo : diffuser l’information contre l’enfouissement, organiser ou participer à des actions contre le projet de poubelle nucléaire, créer et entretenir des liens avec les autres associations.

Chaque année, elle tient des stands lors des évènements festifs et militants. Et elle participe à l’organisation des festivals contre la grosse poubelle nucléaire en Meuse.

Au fil du temps…

Mais les événements de la vie militante feront que la vie de l’association va ralentir, comme beaucoup d’autres localement, même en Meuse.

Puis, en 2016, à Bure, quelques militant-es créent une legal team et « l’Anti-Rep-Rurale » : l’ARR (ce nom faisant référence à l’exclamation d’un gendarme arrivant dans le Bois Lejuc occupé par les opposant-es et disant « Attention, les gars, c’est du rural ! »).

Cacendr : création de la branche antirep

Très vite, ce collectif a eu besoin d’une structure associative porteuse, notamment pour réceptionner les dons et payer les avocat-es. : le statut associatif déclaré en préfecture est à notre connaissance obligatoire pour pouvoir disposer d’un compte en banque.

Cacendr fut alors d’accord pour gérer cette caisse et créer une sorte de branche antirep au sein de l’association. Cacendr.

Depuis, nos statuts ont été modifiés pour coller avec cette démarche (2017) et évolueront encore (2019).

Branche Antirep : évolution

A Bure, la lutte s’est intensifiée comme la répression. Cela a eu pour conséquence de créer un deuxième collectif antirep en 2018 que Cacendr soutient aussi financièrement : l’ARRB dont le champ d’action se situe davantage sur la zone géographique de Bure ; celui de l’ARR se situe dans le cercle élargi autour de Bure, voire de la Meuse, comme le suivi des procès de 2016 et 2017, le suivi du dossier d’instruction en cours. Ces limites ne sont pas étanches, les collectifs sont en lien, et participent notamment au Réseau Antirep France.

La branche (ou commission) Cacendr antirep soutient indifféremment les finances des deux collectifs.

Les rentrées financières de Cacendr

Cacendr collecte de l’argent par :

  • des appels à dons réguliers,
  • des relances chaque année pour adhésions/dons,
  • des participations à des évènements avec un stand (comme celui de la foire bio de Colmar par exemple).

Merci à toutes et à tous, aux groupes anti-nucléaires et notamment aux comités de soutien à Bure qui organisent régulièrement des évènements pour collecter des fonds pour l’Antirep entre autres.